<
une école du pole management Inseec U

Fintechs : nos experts en Finance vous disent tout !

inseec_thumbnail_article

Dr. Sébastien Lemeunier et Dr. Hassan Obeid du département Finance à l’EBS Paris, décryptent les enjeux des Fintechs, cet écosystème qui associe intelligemment innovation digitale et services financiers.

Une évolution disruptive du secteur de la Finance

Grâce aux opportunités qu’offrent les nouvelles technologies, de nombreux secteurs des services ont pu répondre à de nouvelles demandes et à de nouveaux comportements des consommateurs. Au moment de la crise financière de 2008, le secteur financier a fait apparaître des failles au niveau de la solvabilité des banques et dans leur capacité à assurer un certain nombre de fonctions. Cette fragilité de géants aux pieds d’argile et les nouvelles possibilités technologiques ont pu dessiner des alternatives dont les investisseurs, les entrepreneurs et les jeunes diplômés se sont saisis. Ajouté à des facilités réglementaires, il a été possible d’envisager des banques alternatives comme les néo-banques, des systèmes de paiement nouveaux et de nombreux autres services financiers comme autant d’innovations de rupture au service de l’économie réelle.

Qu’appelle-t-on Fintech ?

Ce phénomène appliqué à la finance et à la technologie a donné lieu au néologisme FinTech « Finance et Technologie ». Ce terme apparaît la première fois dans les années 80. Il désigne un écosystème qui intègre l’ensemble des fonctions du système financier comme le financement, l’investissement, l’épargne, service de paiement (paytech), de l’assurance (Insurtech). Mieux encore, les Fintechs sont porteuses d’innovations qui offrent de nombreuses solutions nouvelles aux clients avec des conditions très compétitives. Cet écosystème connait son essor considérable après la crise de 2007. En effet, selon KPMG, les investissements mondiaux dans les fintechs s’élèvent à 50,8 milliards de dollars en 2017 alors que ce montant était de 12 milliards USD en 2015 et seulement 930 millions USD en 2008. Ces chiffres montrent l’évolution considérable de l’importance de cet écosystème dans le monde. Quant à la France, le rapport KPMG mentionne : “Le financement de la Fintech atteint un nouveau record en 2019 en réalisant quasiment à mi année la performance de l’année 2018.” Cela se traduit par des opérations plus importantes en volume et en ticket moyen avec 39 opérations et 354 millions d’euros de fonds levés ».

 

Un partenariat inévitable avecFinance Innovation

L’EBS Paris comme Business School de la Nouvelle Economie a souhaité s’engager dans ce mouvement en cohérence avec sa signature EDIC[1]. Le département Finance de l’école a relevé le défi pédagogique d’aborder ces nouvelles opportunités, avec un regard lucide tout en ayant des bases académiques et opérationnelles solides. Aussi, un cours sur les Fintechs est délivré par des professeurs et des praticiens du milieu à Paris et à Londres. A l’issue de ce processus les étudiants en spécialisation Finance doivent présenter leur propre Fintech.

Pour guider nos étudiants nous avons également rejoint l’écosystème de la place de Paris avec le Pôle de Compétitivité mondiale « Finance Innovation » qui anime le secteur des Fintechs françaises et les accréditent.

Ce partenariat a donné lieu à une soirée autour de la relation entre les fintechs et la jeunesse. Cette soirée sur les fintechs a été l’œuvre conjointe de toutes ces collaborations. Nous avons pu associer les responsables de huit Fintechs et un professeur de l’EBS Paris, en organisant deux tables rondes qui ont répondu sans détour à toutes nos questions. Ils ont ainsi présenté leur business model et témoigner de leur aventure entrepreneuriale mais aussi de ce que peut offrir ce secteur à nos étudiants. Cette soirée a réellement été un succès à tous les niveaux.

[1] Entrepreneuriat, Digital, Innovation et la Créativité (EDIC).